Les sourds du département réclament un interprète

0
60

Pas d’interprète pour les sourds sarthois. Personne pour traduire leur langage à la préfecture ou à la mairie du Mans. Le collectif qui regroupe des associations de sourds, de parents de sourds a défilé samedi après-midi en ville pour interpeller le public sur ses besoins. Les adultes mais aussi les enfants ne sont pas assez accompagnés.

« Cette année, les enfants sourds inscrits dans des classes spécialisées bénéficient d’un enseignement de la langue des signes par un adulte sourd. Mais on espère que ce poste sera pérennisé », explique un responsable de la Ronde des signes, qui estime à une trentaine le nombre d’enfants sourds au Mans. Le 30 septembre, le collectif rencontre la direction des affaires sanitaires pour la création d’un service d’interprète. « Les sourds âgés ont eux aussi besoin d’un interprète », réclame la présidente des Sourds du Maine, Martine Morencé.

Un café signes se déroule une fois par mois au Code Bar, 3, rue Couthardy. Ouverts à tous, les prochains rendez-vous sont prévus le 9 octobre, le 13 novembre et le 11 décembre, à partir de 20 h 30.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.