David, Employé de services chez Sodexho, malentendant

0

David, 28 ans, Cergy-Pontoise
Employé de services chez Sodexho,
Malentendant

Jeune titulaire d’un BEP Cuisine et d’un CAP Pâtisserie, David est perdu. Il ne sait comment procéder pour sa recherche d’emploi notamment pour la rédaction de son CV et des lettres de motivation. David est alors orienté vers la Cotorep qui le soutient dans ses démarches. Les entretiens se succèdent mais le handicap freine les entreprises. « À l’issue des entretiens, on me disait « on vous appellera », mais les entreprises ne
donnaient pas suite. J’ai donc connu plusieurs mois de chômage. »

David obtient des petits boulots dans des boulangeries pâtisseries avant d’occuper des postes plus importants dans des grandes surfaces. En 2001, il répond à une annonce de l’ANPE et passe un entretien chez Sodexho. « Lors de l’entretien, tout s’est bien passé, j’ai dit honnêtement que j’étais malentendant mais qu’avec mes appareils auditifs j’entendais ce que l’on me disait et que je pouvais également parler au téléphone.

Sodexho m’a alors embauché comme employé de services en CDI. » La mission de David consiste notamment à répondre aux besoins des salariés des entreprises situées sur le parc d’activité privé de Saint-Christophe à Cergy-Pontoise, en leur proposant des « services à la personne » (pressing, lavage de voiture, retouches, presse…).

Dans le cadre de son travail, David est constamment en rapport avec la clientèle et gère sans difficulté son handicap. « Je suis pleinement autonome, grâce à mes appareils auditifs, j’entends très bien le téléphone et les clients qui viennent me voir. Les relations que j’ai avec eux sont très bonnes ». Dans sa vie professionnelle, David cherche toujours à aller de l’avant pour être « comme tout le monde ». L’absence prolongée de son supérieur lui a d’ailleurs donné l’occasion d’évoluer dans son travail. « J’ai remplacé mon
supérieur en son absence. Cela m’a donné l’occasion de faire la preuve de toutes mes compétences. J’ai ainsi obtenu plus de responsabilités dans mon travail et ai fait évoluer le regard de ma clientèle. »
Pour David, « quel que soit le handicap dont est atteint une personne, les entreprises ne doivent pas le considérer comme un obstacle à l’embauche mais au contraire comme une force ».

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.