Un eurodéputé sourd-muet ouvre les débats au PE

0
59

L’eurodéputé sourd-muet Adam Kosa, un conservateur hongrois, a été le premier orateur à s’exprimer mercredi au nom d’un groupe lors du premier débat de fond de la nouvelle législature du Parlement européen. S’exprimant en langue des signes et traduit au micro en hongrois par une assistante installée devant lui, M. Kosa s’est lancé dans un vibrant plaidoyer en faveur du respect des langues des minorités, lors de ce débat officiellement consacré au bilan de la présidence tchèque de l’UE, qui a pris fin le 30 juin.

« Je suis très ému et très heureux de pouvoir utiliser ma langue maternelle, le hongrois », a-t-il souligné. « Le parlement slovaque a adopté une loi qui limite les possibilités d’intervenir dans sa langue quand on est ressortissant d’une minorité. Moi qui utilise la langue des signes, je suis très sensible à ces questions et je voudrais que toutes les minorités puissent s’exprimer dans leur langue », a-t-il dit sous les applaudissements de ses collègues.

« Il faut respecter l’égalité des chances. Je défends en particulier les sourds, mais je voudrais que toutes les minorités aient cette possibilité », a-t-il précisé. Avocat de profession, Adam Kosa, 34 ans, a entamé mardi son premier mandat d’eurodéputé.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.