La langue des signes pour tous ?

0
83

L’univers des sourds est bien trop méconnu. Pour Sébastien Brusselmans, les enfants devraient avoir des bases en langue des signes.

La visite au musée n’est qu’un balbutiement d’ouverture du monde culturel. Sébastien Brusselmans ne compte pas en rester là. Cet été, déjà, il organise un stage à « La Prairie » avec des enfants sourds et malentendants belges et français. Bien plus qu’une simple occupation de vacances, cette semaine en hébergement a l’ambition d’être un véritable échange culturel. « Peu de camps en hébergement sont organisés spécifiquement pour les enfants sourds. Pouvoir dormir sur place permet aux enfants de venir d’un peu plus loin. Il s’agit ici d’un échange transfrontalier. La difficulté réside dans la langue des signes, différente en France et en Belgique. Cette fois, une animatrice française viendra m’épauler. » Pendant cette semaine de stage, les enfants auront sans doute droit à une nouvelle visite au musée du folklore. Marcellin sera lui aussi parti en vacances, les enfants vont alors plutôt s’attaquer à l’apprentissage des jeux anciens. « Cela nous permet de mettre sur pied une deuxième animation différente et plus ludique pour les vacances », explique Véronique Van de Voorde, conservatrice du musée. « Pour les journées du patrimoine, en septembre, nous allons aussi essayer de mettre sur pied un parcours particulier pour les adultes sourds… » Sébastien Brusselmans a également contacté la Ville de Mouscron pour voir s’il ne serait pas possible de mettre en place une plateforme spéciale pour les sourds et malentendants. « Je peux travailler dans divers domaines. Être médiateur, guide, mais aussi donner des cours dans les écoles. Tous les enfants devraient connaître les bases de la langue des signes… »

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.