Des interprètes pour les malentendants

1
87

90 personnes sur le Finistère bénéficient du service d’interprétariat et d’accompagnement à la vie sociale.

 

Trois questions à…

Michel Gargam, directeur de l’union régionale des associations de parents d’enfants déficients auditifs (Urapeda)

Comment fonctionne le service d’interprétariat et d’accompagnement à la vie sociale (SIAVS) ?

Le service existe depuis deux ans. Il dépend de l’Urapeda et comprend en tout huit personnes. L’antenne principale est à Brest. Il y a également une antenne à Quimper. Le service a pour but de faciliter les démarches des personnes sourdes et malentendantes. Deux interprètes et un formateur en langue des signes les aident dans toutes les situations de la vie quotidienne. Deux travailleuses sociales pratiquant la langue des signes sont chargées de l’accompagnement social.

Comment accède-t-on au service ?

Le service d’interprétariat en langue des signes et d’accompagnement à la vie sociale a un agrément du conseil général du Finistère pour accompagner 64 adultes. Ceux-ci lui sont adressés par la maison départementale des handicapés.

Combien de personnes accompagnez-vous ?

En deux ans, nous avons accueilli 190 personnes. Mais certaines ne relevaient pas de notre champ d’intervention. Actuellement, nous accompagnons environ 90 personnes, qui ont besoin du service à des degrés divers. Ce qui prouve que le projet initial répondait bien à une nécessité.

SIAVS 29. 5, rue Kervézennec. 02 98 41 82 65. Accueil du lundi au vendredi : de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h..

1 COMMENT

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.