Une trentaine de sourds et malentendants ont décidé de manifester leur mécontentement. Ils pointent du doigt, l’Agefiph, qui selon eux ne met pas suffisamment de moyens dédiés à la recherche d’emploi des personnes handicapées.

C’est en frappant sur des objets métalliques, que les malentendants ont quitté la Préfecture pour se rendre jusqu’à l’Agefiph.


Ils entendent bien faire aboutir leur revendication : à savoir obtenir davantage d’interprètes dans la recherche d’emploi.

Les personnes sourdes et malentendantes ont effectivement droit à une assistance dans la recherche d’un travail, mais également dans leur activité professionnelle au sens le plus large.

Ainsi parmi les manifestants, un chef d’entreprise travaillant dans la menuiserie affirme avoir « une baisse du chiffre d’affaires », car il ne dispose plus d’une interprète qui puisse l’aider à passer ses commandes par téléphone.

C’est après plusieurs relances auprès de l’Agefiph, que la trentaine d’adhérents a décidé de passer à l’action. Après le passage dans les locaux de l’association, les manifestants ont prévu de remonter vers la Préfecture pour déposer une motion entre les mains du Préfet de la Réunion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.