L’handicap ne doit pas être un frein à l’emploi

0
40

Dans le cadre de la 12e semaine pour l’emploi des handicapés, la halle Martenot accueillait, jeudi, le Forum emploi handicap.

Les interventions lors des débats sont systématiquement traduites en langue des signes.
Les interventions lors des débats sont systématiquement traduites en langue des signes.

Une soixantaine d’employeurs ont répondu à l’invitation des organisateurs du Forum emploi. La mission affichée de cette journée est la mise en relation des employeurs et des travailleurs en situation de handicap. Mais la manifestation tend également à créer entre les participants, entreprises, associations d’insertion et de placement, structures de formation, une dynamique d’information et de sensibilisation. Visite guidée.

Handisup. Association créée en 1998, elle a vocation à accompagner les étudiants handicapés dans l’élaboration d’un projet professionnel. Présent sur le stand, Guillaume Savin. Suite à un accident, ce jeune serrurier-métallier a dû envisager une reconversion professionnelle. Aujourd’hui titulaire d’un bac pro métiers de la comptabilité, il a rencontré Aurélie Macé, directrice de l’association, lors d’un précédent forum. Et il est employé à Handisup depuis le 1er septembre.

ADIPH 35 – Cap emploi (Association départementale pour l’insertion des personnes handicapées). Cap Emploi a pour mission de favoriser l’insertion professionnelle en milieu ordinaire des travailleurs handicapés. « Le succès de la première mission d’insertion d’un travailleur handicapé dans une entreprise est très important, c’est ce qui guidera la politique d’intégration des travailleurs handicapés par la suite », indique Andréa Goudard, responsable de Cap emploi. Il regrette la représentation très forte du handicap qu’ont certaines entreprises, qui, lorsqu’elles sont contactées, ont encore le réflexe de préciser qu’« ici, un fauteuil ne passerait pas ». D’où l’importance de la mission d’information de l’ADIPH 35.

Ikea. Alors qu’il a ouvert à Pacé il y a tout juste quinze jours, Ikéa est présent au forum. Déjà en recrutement de nouveaux collaborateurs ? « Logiquement, une période d’essai entraîne automatiquement quelques interruptions de contrat, soit à la demande de l’employé, soit à l’initiative de l’employeur. Ikea est effectivement à la recherche de huit personnes, essentiellement à temps partiel. Nous espérons combler nos besoins à travers les compétences rencontrées sur le salon », explique Vanessa Roussel, chargée des ressources humaines.

Crédit Mutuel. Première entreprise de cette taille (4 500 personnes) en Bretagne à avoir adopté un accord d’entreprise sur le handicap, en 2005. Laurent Le Guen, psychologue du travail au Crédit Mutuel, indique que « la démarche en faveur de l’insertion des travailleurs handicapés est guidée par un esprit mutualiste et la volonté de favoriser la diversité ». A la mi-journée, une dizaine de CV avaient été déposés au stand de la banque.

Discrimination positive. Un nombre non négligeable de travailleurs cachent leur handicap à leur employeur. Soit par peur de licenciement ou de « représailles », de non-embauche dans le cas d’une recherche d’emploi, soit par souci de « discrimination positive ».

Source : http://www.rennes.maville.com © 21 Novembre 2008 à Rennes

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.