«Nos enfants ne sont pas illettrés»

2
175

Les services du centre de soins de l’Afda prennent en charge les enfants sourds de 0 à 20ans qui sont scolarisés en pôles intégratifs ou en établissements ordinaires.

Danielle Herry, présidente de lassociation finistérienne des déficients auditifs, et Sylvie Rogel, directrice des services de soins de lAfda.
Danielle Herry, présidente de l'association finistérienne des déficients auditifs, et Sylvie Rogel, directrice des services de soins de l'Afda.

«Nos enfants ne sont pas illettrés à 80%. Une vingtaine des enfants que nous suivons est en collège ou lycée. Parmi les plus âgés, nous en avons en IUT de biologie et en école d’éducateur spécialisé, d’autres préparent des BEP. Tous les niveaux sont représentés, comme dans une classe ordinaire», déclare SylvieRogel, directrice des services de soins de l’Afda (association finistérienne des déficients auditifs) réagissant aux propos tenus, le 25février, par des parents d’enfants sourds qui manifestaient à Brest pour la création de classes bilingues.

Associer oralité et langue des signes

Créée il y a dix ans, l’Afda gère trois services: un centre d’action médico-sociale précoce (Camps) pour les 0 à 6 ans, une section d’éducation et d’enseignement spécialisés (SEES) pour les 3 à 12ans et un service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire pour les 6 à 20ans. «Certains parents d’enfants revendiquent un usage exclusif de la langue des signes française(LSF), d’autres veulent privilégier l’oralité. Nous proposons un troisième modèle, dans lequel on associe les deux. L’important est qu’ils maîtrisent le français écrit pour une véritable autonomie». Ce chiffre de 80% d’illettrés est extrait du rapport Gillot de 1998. «Mais on ne retrouve pas les bases de l’étude qui ont permis de calculer ce pourcentage». L’Afda dispose de deux pôles intégratifs à Brest et Quimper et travaille avec trente établissements scolaires du département. «L’association suit actuellement 83 enfants d’âges différents, de niveaux de surdité différents et utilisant des modes de communication différents: des enfants sourds profonds ne pratiquant pas l’oral comme des enfants implantés pour qui les parents ont fait le choix de l’oralisation», précise Danielle Herry, présidente de l’Afda.

Un Camps en construction

Pas d’enseignement en LSF à l’Afda qui met cependant à disposition des élèves sourds des éducateurs qui traduisent les cours en LSF. «En 2007, une jeune sourde a obtenu son bac S grâce à une éducatrice qui lui traduisait les cours des professeurs en LSF». Dès le diagnostic, souvent vers 21mois, les enfants sourds sont pris en charge par le Camps. En octobre dernier, l’Afda a obtenu un agrément pour 35 places dans un bâtiment à construire à Guipavas. À ce jour, vingt places sont occupées. Chaque année, six enfants sourds naissent dans le Finistère. Pratique Afda, 12, rue de Cherbourg, à Brest, tél.02.98.45.32.27. À Quimper, 16 C, rue Chapdelaine. afda.ronsard@wanadoo.fr

Source : http://www.letelegramme.com © 27 Mars 2009 à Brest

2 COMMENTS

  1. L’AFDA a t’elle quelquechose à vendre avec cet article ? Elle a décidé de faire du lobbying « associatif » ? Elle a peur de la « crise » du bilinguisme?
    Bizarre, ce besoin de se défendre et de se justifier , de parler de « ses » enfants (qui en principe sont d’abord ceux de leurs parents, non?) , comme si il lui fallait à tout prix prouver ses compétences ;
    Mais à propos de compétences, est ce que quelqu’un peut m’expliquer :
    – comment un enfant « sourd profond ne pratiquant pas l’oral » peut communiquer si on ne lui apprend pas la LSF (puisqu’elle n’est PAS enseignée, haha)
    -et donc , de QUOI est concrètement constitué ce fameux « troisième modèle » qui associe oral et « soi-disant » LSF ?
    -Et encore, ce « modèle » est il proposé, ou IMPOSE?
    -Depuis quand le cursus de formation des éducateurs(trices) comporte il un module de LSF ET de TRADUCTION ?? c’est pas 2 métiers différents, ça?
    (voir la jeune en BAC S(d’ailleurs, il n’y en a qu’UNE, et elle est bien mise en avant .. Quid des autres ??)
    Bizarre, tout ça …
    Le souhait de certains parents d’avoir la possibilité de voir leurs enfants scolarisés en Langue des signes , les décrets et dispositions qui découlent de la loi allant dans se sens , sont ils donc des menaces pour l’AFDA?Pour ses subventions?Pour son idéologie? pour son pouvoir ?
    Bizarre, bizarre ..
    BERNARD T, prof en Bretagne , pas spécialement concerné mais incorrigible curieux et observateur ..
    J’ai dit Bizarre? Tiens, comme c’est bizarre ..

  2. J’ai eu une classe il y a quelques années d’élèves sourds et malentendants.
    Au début, j’étais assisté d’une traductrice.
    Après quelques mois de cours du soir en lsf, j’ai pu me passer de ses services, afin surtout d’établir des liens affectifs avec mes élèves.
    Ca a marché : signer, pour un entendant, c’est s’intégrer.
    J’étais consterné de voir que la majorité des élèves était dans cette classe depuis 2 voire 3 ans et que tous étaient illettrés.
    J’ai recherché des méthodes de lecture pour enfant sourds. Rien.
    J’ai trouvé des mémoires, des thèses, mais rien de concret.
    J’ai alors commencé à improviser, à tâtonner, conscient que la méthode globale n’apporte qu’une réponse limitée, je mixais syllabique, bilinguisme afin notamment de vérifier – à défaut de verbalisation – la compréhension.
    J’ai eu quelques victoires. Mon premier lecteur en a pleuré, ses parents aussi.
    Je suis sûr que je suis passé à côté de méthodes déjà établies. Il y a tellement d’écoles et d’instituts pour sourds qui ont enseigné la lecture, que des supports, outils, stratégies, etc. doivent bien exister.
    J’ai même été tenter d’écrire un manuel de lecture pour ce public, mais… je ne sais su trouver quelques personnes expertes dans le domaine pour m’aider à créer une synergie, si nécessaire dans l’élaboration d’un projet viable.
    J’espère qu’un jour tous les sourds pourront lire, et pourquoi pas contribuer à cette révolution.
    En attendant, j’ai en charge une classe de déficients mentaux. Eux aussi ont des capacités limitées. Mais j’ai quatre lecteurs depuis 3 mois !!!
    Comme quoi, tout est possible… ;-)

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.