Ils viennent se spécialiser à Chambéry: ces profs qui font parler les sourds

0
43

Un jeudi ordinaire dans une classe de l’école du Château, à Cognin. Les cinq élèves de cette petite classe de CE2-CM1-CM2 étudient la découverte des Amériques tout en bavardant avec leurs copains. Tout ce qu’il y a de plus normal jusque-là. Sauf que ces enfants-là peuvent discuter tranquillement quand l’institutrice a le dos tourné. Et pour cause, ils sont dans une classe d’intégration pour jeunes sourds, et échangent en langue des signes.
L’enseignante, Emmanuelle Gliceri, assure les cours en utilisant tour à tour le fraais oral, la langue des signes (LSF), le langage parlé complété (LPC) et le fraais signé (un mélange entre fraais et langue des signes). Cette enseignante spécialisée est diplômée du certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement des jeunes sourds (Capejs).
Le centre national de formation des enseignants auprès des déficients sensoriels (CNFEDS) à Chambéry est le seul établissement en France à proposer une formation destinée à l’enseignement auprès d’élèves sourds. En deux ans, les enseignants acquièrent une double compétence. Ils sont spécialisés dans l’enseignement auprès des jeunes sourds avec une pédagogie adaptée. Ils aident également les enfants à faire émerger et développer le langage oral, pour qu’ils s’insèrent dans la société.

La formation

Les apprentis-professeurs doivent être employés ou parrainés par un établissement ou service spécialisé recevant des jeunes sourds. Pendant 18 mois, ils reçoivent environ 1 15 heures d’enseignement et effectuent un stage dans une classe. Les futurs enseignants viennent d’horizons très différents. La plupart sont venus à la langue des signes après avoir rencontré des sourds, ou pour des raisons familiales. Le père d’Emmanuelle Gliceri travaillait déjà dans ce domaine. «J’étais codeuse LPC (traductrice) et j’ai eu envie d’aller plus loin. Il y a deux ans j’ai suivi la formation Capejs. Depuis, je me régale parce que c’est très enrichissant, c’est un monde à part.»
Parmi les futurs enseignants, certains sont eux-mêmes sourds et n’ont pas pu intégrer l’Education nationale à cause de leur handicap. «Le Capejs est la seule formation à l’enseignement accessible aux sourds» rappelle l’un d’eux.

Des infos sur le Capejs sur le site : http://www.capejs.info/index.php
Institut National de Jeunes Sourds de Chambéry : 33, rue de l’Epine, 73 16 Cognin, téléphone : 4 79 68 79 .

Source : http://www.ledauphine.com © 12 Mars 2009 à Cognin

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.