Affaire Diboulé : Première audience de Fru Ndi

0
29

Le président du Sdf s’est présenté hier à l’ouverture du procès pour le meurtre d’un militant du Sdf à Yaoundé.Il n’avait pas son inséparable chéchia noire. Mais sa tenue traditionnelle du  » grassfields  » anglophone le distinguait.

Pour Me Joseph Mbah-Ndam par exemple, la justice ne pouvait être sereinement rendue dès lors que bon nombre des 23 accusés sont anglophones et que la langue du tribunal sera le français . Bien plus, dira par ailleurs un avocat du banc de la défense, l’accusé Justice Mbah, sourd et muet, ne pouvait être jugé par un tribunal qui ne disposerait point de service d’un traducteur spécialisé dans le langage des sourds. Aussi, le juge a-t-il décidé de faire quérir un interprète pour les justiciables anglophones et un  » technicien de la communication avec les sourds « . D’où la suspension du procès qui devait permettre aux accusés de connaître, cette fois-ci devant le tribunal, les faits qui leur sont reprochés.

Source : http://www.icicemac.com © 20/08/2008 à Cameroun

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.