«Avant qu’il ne parle, le bébé peut utiliser le langage des signes»

1

Première à l’initier en Suisse romande, Carine Dejussel donne un cours abrégé aux parents et auï bébés entendants. Le but: amélion leur communication avant l’acquisition du langage.

Signer avecdes enfants entendants n’est apparement pas une idée saugrenue. Elle se base sur le constat que les nourrissons sont capables de communiquer par gestes avant de pouvoir le faire oralemnt. Naturellement, les parents s’expriment par gestes, en plus du langage, pour s’adresser aux bébés. Et réciproquement. Dès lors qu’il existe une langue des signes pour les malentendants, pourquoi ne pas l’utiliser pour permettre de systématiser ce mode de communication ?

Concept des année 1980

Telle a été la réflexion qui a conduit deux universitaires californiennes à développer ce concept dans les année 1980 aux Etats-Unis, Récemment, Nathanaelle Bouhier-charles et Monica Companys (qui est sourde) l’ont adapté en France. Elles ont élaboré une méthode – Signes avec Moi – et proposent des formations pour des professionnels.

Carine Dejuessl, qui a introduit cet enseignement à l Cote en janvier, s’inspire de leur méthode. <<Ce mode de communication s’adresse aux enfants jusqu’à environ 30 mois, explique la jeune mère de famille, qui donne ses cours à la Grange Rouge, au centre de Grens. Il n’est pas question d’en faire des surdoués mais seulement de leur proposer une aide.>>

Il ne s’agit pas non plus d’apprendre la langue des signes dans son intégralité mais d’acquérir un vocabulaire de base qui corresponde au monde limité du bébé. Les cours présentent sous la forme d’ateliers. en présence des enfants. Divers thèmes sont abordés, comme l’alimentation, les activité domestique, les jouets, les animaux, les sentiments, etc. Des jeux des comptines, et des chansons permettent de mieux capter l’attention des bébés.

Maman de deux enfants de 5 et 10 ans, Carine Dejussel a appris cette méthode en autodidacte. sur la base du concept Signes avec Moi. Elle a constaté que les enfants qui maitrisent petit à petit ces signes ont souvent plus de facilité à apprendre le langage car ils ont très tôt montré de l’interet pour communication.

Les logopédisle que nous avons interrogées ne connais pas cette méthode. Elles la trouvent intéressante. L’une d’entre elles, qui travaille avec les sourds et a utilisé la langue des signes avec son propre enfant entendant en bas age, confirme que ce dernier a eu une étonnante facilité à acquérir le langage

Soucre : ??? – Juin 2008 à Suisse

Merci à J.Andre

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here